Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 14:47

 

Cependant, l’apôtre Jean parle « d’un péché qui mène à la mort », pour lequel il ne demande même pas aux chrétiens de prier (1 Jean 5.16). Albert Nicole et John Stott, dans leurs commentaires, assimilent ce péché au « péché contre le Saint-Esprit » dont parlait Jésus, c’est-à-dire « un aveuglement volontaire, une rébellion systématique contre les vérités reconnues4 ». « Ils ont mieux aimé les ténèbres que la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. » (Jean 3.19) Il a « volontairement péché contre sa conscience5 », c’est pourquoi il mourra dans ses péchés (Jean 8.24), ayant refusé ce qui aurait pu lui en procurer le pardon.

Le péché qui mène à la mort est « un péché sur le chemin de la mort, car il est commis sur le chemin vers un état où l’idée de repentance n’entrera plus dans la tête » (O. Barclay). Ce texte est un avertissement réel contre un danger réel, un danger toujours présent aussi longtemps qu’un cœur mauvais et incrédule peut se détourner du Dieu vivant (Héb 3.12).

Jean n’interdit pas de prier pour ceux qui ont commis ce péché : seulement, il ne le demande pas. Mais pouvons-nous savoir si quelqu’un a commis ce péché-là ? Même dans notre église évangélique, quelqu’un peut n’être qu’un « chrétien de nom », quelqu’un qui n’a jamais accepté la grâce de Christ, le sang de Christ qui purifie de tout péché (1 Jean 1.7). Dieu seul sonde les cœurs.

Dans le doute, nous pouvons toujours prier pour quelqu’un qui semble s’être volontairement détourné de la foi : l’offre de Dieu est encore valable tant qu’on peut encore dire « aujourd’hui » (Héb 3.13). Toute désobéissance à la loi est un péché, certes, mais tous les péchés ne mènent pas à la mort (1 Jean 5.17), Dieu sait ce qui est dans le cœur du frère ou de la sœur et, s’il n’a pas commis le péché qui mène à la mort, Dieu lui donnera la vie, la vie qui triomphe de la mort.

Source : Promesses .

1 Neun und neunzig Widersprüche und dunkle Stellen in der Bibel, Berlin, Evangelische Verlagsanstalt, 1953, p. 53.
2 F.F. Bruce, Hard sayings of Jesus, p. 91-92.
3 F.F. Bruce, The Epistle to the Hebrews, London, Marshall, Morgan & Scott, 1974, p. 118s.
4 A. Nicole, La marche dans l’obéissance et dans l’amour, Vevey, Éditions Groupes missionnaires, 1961, p. 251.
5 John Stott, Les Épîtres de Jean, Paris, Farel/Sator, 1984, p. 185.

Repost 0
Published by unseulcheminjesus - dans ALFRED KUEN
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 13:46

Là, le Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toutePuissance, de toute Domination et de toute Souveraineté : au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent, mais aussi dans le monde à venir. Éphésiens 1.21

Les Chaldéens, anciens habitants de la Babylonie, vivaient dans la peur constante des revenants et des mauvais esprits. « Là-haut, ils hurlent, dit l’un de leurs livres, ici, ils sont à l’affût. Ils sont les grands vers que le ciel a lâchés, les terribles dont les hurlements se répandent par la cité, les fils sortis du sein de la terre.

Pour se défendre contre tous ces ennemis invisibles, les Chaldéens avaient recours aux sorciers et aux magiciens pour les pouvoirs qu’on leur prêtait. Pour chasser les démons, on se servait de talismans, d’amulettes, de philtres et de formules magiques afin de conjurer le mauvais sort.

Quel bonheur, Dieu délivre de toutes ces craintes ! Par sa mort, le Christ a désarmé toute Autorité, tout Pouvoir, les donnant publiquement en spectacle quand il les a traînés dans son cortège triomphal après sa victoire à la croix.1 Celui qui place sa confiance en lui n’a donc plus rien à redouter de ces autorités démoniaques ni de ces pouvoirs maléfiques. L’apôtre Paul dit encore : Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, ni les puissances, ni les êtres d’en-haut, ni ceux d’en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur.2

Alfred Kuen

1 Colossiens 2.15

 

SOURCE: VIVRE AUJOURDHUI

—————————————————

Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 2, versets 10 à 15.

Repost 0
Published by unseulcheminjesus - dans ALFRED KUEN
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 20:11

Si le méchant abandonne sa mauvaise conduite, sa perversité passée ne causera pas sa perte.
Ézéchiel 33.12

Adoniram Judson (1788-1850), l’illustre missionnaire américain, était fils d’un pasteur.
À l’université, il fit la connaissance d’un jeune homme brillant, plein d’esprit et résolument agnostique qui se nommait E. Il se lia d’amitié avec lui et

Adoniram Judson

bientôt, renonça à toutes ses croyances et devint aussi sceptique que son ami. À 20 ans, il annonça à sa famille qu’il avait abandonné toute foi chrétienne. Il se joignit à une troupe d’acteurs et parcourut le pays à la recherche de la gloire et des plaisirs.
Un soir, il s’arrêta dans une auberge de campagne. L’aubergiste lui dit qu’il avait dû le placer dans une chambre contiguë à celle d’un jeune homme malade qui ne passerait probablement pas la nuit. « Pas de problème ! Cela ne me dérange pas ».
Mais la nuit, il ne dormit guère. De temps en temps des soupirs venaient de la chambre du malade, et des râles désespérés. Judson ne put s’empêcher de penser à cet homme séparé de lui par une mince cloison. « Voilà un esprit immortel sur le point de passer dans l’éternité. Y est-il préparé ? » Puis il eut honte de ces sentiments de faiblesse. « Que penserait de moi mon ami E. ? »
Le lendemain matin, il demanda à l’aubergiste des nouvelles de son voisin de chambre.
– Il est mort. – Savez-vous qui c’était ? – Oui, un jeune homme de l’Université qui s’appelait E. ».
Judson fut complètement abasourdi. Renonçant à tous ses projets, il tourna la bride de son cheval vers la maison et changea complètement de vie.

Alfred Kuen    SOURCE :VIVREAUJOURDHUI

Repost 0
Published by unseulcheminjesus - dans ALFRED KUEN
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 10:03

  

C'est aux époques de déclin de la foi que le sacrement ou la liturgie ou l'action sociale se sont substitués à la parole ou l'on réduite à la portion congrue.

A.Kuen* . (Ministères dans l'Eglise)  P:161

 

*D'autres articles de cette auteur à la rubrique "Catégorie" et à "Alfred Kuen"

Repost 0
Published by unseulcheminjesus - dans ALFRED KUEN
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:10

Les Psaumes ont constitué le recueil de prière et de cantiques de la communauté juive : par la suite, ils ont été adoptés par l'Eglise de tous les temps. Depuis trois mille ans, les croyants trouvent dans ces paroles bibliques, la formulation de leurs louanges, de leur reconnaissance envers Dieu, mais aussi de " toutes les douleurs, tristesses, craintes, doutes, espérances, solitudes, perplexités voire jusqu’aux émotions confuses dont les esprits des hommes ont accoutumé d’être agités. " (Calvin) Ceux qui ne savent que dire à Dieu dans leurs prières trouvent dans ce recueil la réponse divinement inspirée à leur perplexité. Il y a, certes, beaucoup d’autres prières dans la Bible, mais elles sont dispersées sur l’ensemble des livres et souvent elles correspondent seulement à une situation bien particulière. Ici, chaque chapitre est une prière, et chacune d’elles peut, sous certaines conditions, être reprise par tout croyant.

  ARTICLE EN SON INTEGRALITE : http://erei.free.fr/nuance/html/archives/2006-10a.htm

Repost 0
Published by unseulcheminjesus - dans ALFRED KUEN
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:58

Voici que la vierge sera enceinte ; elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui se traduit : Dieu avec nous.
Matthieu 1.23

Le Sadhou Sundar Singh raconte qu’un roi avait un ministre qui, devenu chrétien, proclamait sa foi devant tous. Il déclarait croire au Sauveur venu dans ce monde pour le délivrer de la culpabilité et de la mort. Le roi n’arrivait pas à comprendre cela :
– Si je veux que quelque chose se fasse, disait-il, je le commande à mes serviteurs et cela suffit. Pourquoi le roi des rois aurait-il dû venir lui-même dans ce monde ?

Le roi voulait renvoyer son ministre à cause de sa foi, mais comme il l’aimait, il lui promit la grâce s’il lui donnait une réponse satisfaisante à cette question.
– Majesté, donnez-moi 24 heures, et je vous répondrai.

Le ministre alla trouver un sculpteur très habile et lui commanda une poupée ressemblant à la princesse de 2 ans. Il devait aussi l’habiller d’une robe identique à celle de la fillette. Le lendemain, le roi fit un tour dans une barque. Le sculpteur se trouvait au bord du fleuve et, à un signal convenu, il jeta la poupée dans l’eau. Le roi, croyant que c’était sa fille, plongea dans l’eau pour la sauver.
– Pourquoi n’avez-vous pas donné ordre à l’un de vos serviteurs ? lui demanda le ministre.
– C’est mon cœur de père qui m’a précipité dans l’eau.
– Ainsi, Dieu ne s’est pas contenté d’envoyer aux hommes un message de salut, mais son amour l’a poussé à descendre lui-même du ciel pour nous sauver.

Alfred Kuen

Repost 0
Published by unseulcheminjesus - dans ALFRED KUEN
commenter cet article

Texte Libre

Rechercher Sur Ce Site

Site animé par Patrice Garriga

                                Colporteur Biblique ,Serviteur de Dieu .

 

Archives

NOTRE SEUL BUT

 

  Pourquoi un poisson pour symboliser le Christ ?
  BLOG DEDIE A L'HEUREUSE NOUVELLE DE L'AMOUR DE DIEU POUR CHACUN DE NOUS.

 

Contact: patrice33320@gmail.com

LA BONNE NOUVELLE

COURS BIBLIQUE

 

Le Cours Biblique MSD est disponible sur internet. Les leçons se complètent directement sur notre page internet et sont envoyées à MSD électroniquement.
Informations et inscriptions :

http://fr.edu.msd-online.ch

LA BIBLE DIT

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.

Éphésiens 2:8-9